Le Skeleton Band / Adesso e sempre

Epreuves

Samedi 24 mars
22h
L’Antirouille

Jeudi 29 mars
21h
Trioletto

Épreuves raconte, à partir de témoignages de journalistes, d’interviews que nous avons réalisées, le parcours d’une photoreporter.
L’année 2011 a été riche en événements et a conduit de nombreux photojournalistes à prendre beaucoup de risques pour nous informer. Leur précarité, les valeurs qu’ils défendent les poussent à se retrouver trop près du danger. Et quand ils reviennent entiers chez eux, comment tournent-ils la page de toutes ces tragédies vues ?
Épreuves reprend le questionnement de Sans blessure apparente, le livre d’enquêtes de Jean-Paul Mari. Quel est le prix que paient ces journalistes pour informer ? Comment témoigner, faire son métier, d’un côté, et vivre sa vie, de l’autre ?
Corentin Fohlen, photographe associé d’Hybrides 2012, est l’auteur de tous les reportages photographiques du spectacle. Pour rendre l’émotion immédiate ressentie face aux photographies, je voulais une forme simple, évidente : un concert. Un «docu-concert» mis en musique et joué en direct par Le Skeleton Band et Vanessa Liautey.

Dans le spectacle que nous préparons pour l’automne prochain, Les Témoins, sur le rapport Théâtre / Actualité, nous rencontrons depuis deux ans des photoreporters que nous interviewons. Petit à petit m’est venu le désir de raconter leur histoire.
Épreuves reprend le questionnement de Sans blessure apparente, le livre d’enquêtes de Jean-Paul Mari, qui s’intéresse aux journalistes qui ne se relèvent pas de reportages traumatisants qu’ils ont pu entreprendre. Quel est le prix que payent ces journalistes pour informer ? Comment témoigner, faire son métier, d’un côté, et vivre sa vie d’homme, de l’autre ? Le témoin peut-il rentrer chez lui et faire comme si de rien n’était ?
A partir des témoignages que nous avons recueillis et à l’aide de leurs photos, nous donnons à entendre leur regard sur le monde.
Pour rendre l’émotion immédiate ressentie par leurs photographies, je voulais une forme simple, évidente. Un concert.
En choisissant de travailler avec le groupe de blues-rock Le Skeleton Band, je décidais d’utiliser la musique pour exprimer, par le sensible, les situations auxquelles ces photographes sont confrontés. Le Skeleton Band met en musique l’histoire de cette photoreporter jouée et chantée par l’actrice Vanessa Liautey. Leur blues dégingandé, décharné, donne aux photos de nos reporters une puissance inattendue. Un spectacle total qui nous emmènera ailleurs pour mieux découvrir des histoires humaines racontées en images et en musique.

Julien Bouffier

Le projet Épreuves est une étape de plus dans notre souhait de rencontre avec d’autres arts. Nous avons joué à plusieurs reprises des projets confrontant les arts : un ciné-concert (Le Cabinet du Docteur Caligari), un bd concert (Le Skeleton Band désosse Cinéma Panopticum) ou la mise en musique d’une nouvelle (John de Vauvert de Natyot).
Dans ces créations nous allions à la rencontre d’un art en particulier ; Le Skeleton Band restait l’élément central du spectacle.
Avec Épreuves l’enjeu est autre. Il s’agit pour le groupe d’être un élément parmi d’autres au service du projet.
Une parole de reporter est portée à la scène. Des photos sont projetées.
Quelles variations musicales proposer sur cette matière ?
Tel est le questionnement qui nous anime sur cette création. Ce rôle est nouveau pour Le Skeleton Band : accompagner d’autres matériaux, jouer avec, les contrer. Parfois tordre, désosser le ou les sens.
Notre intervention peut créer un espace intermédiaire que la parole et l’image peuvent investir.
L’enjeu du projet nous interpelle : la résonance des arts comme relecture de l’actualité.

Le Skeleton Band

Vanessa Liautey

Le travail de Vanessa Liautey s’est épanoui dans un théâtre de compagnonnage avec Adesso e sempre, et dans sa forme, vers un théâtre plus hybride (Hernani, La nuit je mens, Perlino Comment, L’Échange, Remember the Misfits, Le Début de l’A., Les vivants et les morts, Hiroshima mon amour…).
Elle aime s’échapper du collectif pour rencontrer d’autres énergies : M. Nakache, C. Laluque, J.C. Fall, L. Sabot…
Le travail sur le corps et la voix fait parti de son travail d’actrice depuis toujours, ce qui a donné lieu il y a peu à un bijou d’objet théâtro-musical, Forget Marilyn.

Le Skeleton Band

« Comme sortis tout droit d’un cauchemar de Steinbeck mis en scène par Brecht, ils nous entraînent à travers un monde tordu et disloqué… Les trois membres du Skeleton Band, entité frémissante d’entrechocs osseux qui pourraient être émis par les Violent Femmes, Tom Waits, ou Nick Cave, sont à la fois témoins, acteurs et colporteurs d’histoires simples et terribles. Ils nous entraînent dans les coulisses d’un théâtre d’où s’échappent des bribes de vies et d’existences déchirées… »

Lucas Trouble

Avec Vanessa Liautey, Le Skeleton Band
Production Adesso e sempre Soutien Agglomération de Montpellier
Le Skeleton Band est accompagné dans le cadre du dispositif L-Rim (Méridionale des spectacles)
En collaboration avec le CROUS de Montpellier

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :