Le GranD DaviD

After d’ouverture du festival

Samedi 24 mars
00h
Antirouille

Le GranD DaviD va mettre le feu au Dancefloor.
Dans Festival il y a fête! Nous avons confié les manettes de cette soirée d’ouverture au GranD DaviD, producteur de disques et DJ.

Le GranD DaviD, originaire de Montpellier mais en exil à Berlin, est à la fois vintage et moderne, propre et dégoulinant, classe et débraillé, à son image. Des pièces instrumentales furtives, funky et kitschissimes où l’humour monopolise le cortex.
« Cet homme est fou à lier. Est-ce dû à une trop longue exposition au soleil ou à une forte absorption d’anisette sans eau ? »

Le GranD DaviD est un multi-instrumentiste équipé d’un studio « vintage » encombré de vieux synthés, guitares, vocoders et autres vieilleries… C’est un grand fada du son qui grince. Véritable fan de musiques de film et d’illustrations sonores, il porte comme référence des noms comme François de Roubaix, Roger Roger ou encore Raymond Scott. Il compose depuis 2001 son odyssée de musiques pour l’illustration musicale Zomba Music, puis Koka-Media, et enfin BMG Publishing depuis 2005. Après avoir remporté la même année (en 2002) le FAIR, puis la sélection du Printemps de Bourges, et la Compil’ de Montpellier, il travaille avec Stéphane Mellino des Négresses Vertes, Hughe Coltman, Spleen, Emilie Simon, Général Alcazar, Dimoné, puis brouille les pistes en remixant Bobby Lapointe pour Universal ou les Rinoçérose pour V2 (Le mobilier vs. Ray Gun). Entre des mixes pour Radio Nova, des résidences parisiennes (Favela Chic, le Manray, le Cithea…) et des prestations sudistes et anisées, ce sont encore les Négresses Vertes qui le poussent à placarder sa grande taille et sa collection de claviers. Enrôlé dans leur tournée de 2003, il reçoit un accueil chaleureux lors des festivals de Montreux, de Bourges, et ce jusqu’à Barcelone, Paris ou Marseille.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :