]domaines[ Michel Schweizer

CAPITAL (à un seuil de maturité : ce qui apparaît essentiel)

Samedi 31 mars
20h
Studio Bagouet / Agora

Pour cette invitation à participer au projet ]domaines[, j’ai souhaité réunir des propositions qui révèlent une pratique sociale et politique de l’art. J’ai en effet un intérêt soutenu pour des démarches culturelles et artistiques qui questionnent notre rapport au monde et au vivant.
Mon regard et ma curiosité s’entretiennent désormais dans le champ global de ce qui constitue la « matrice culturelle » de notre monde commun sans privilégier de champ disciplinaire particulier.
]domaines[ est donc une proposition stimulante par les possibles qu’elle sous-tend. Aussi, ai-je tenté d’imaginer un contenu qui tienne compte de ce qui m’anime de ma place d’homme et d’artiste aujourd’hui : mon rapport à l’altérité, à l’économie du vivant, à « l’expérience » appliqué à la quotidienneté de ma condition, à la notion de « communauté provisoire ».
Michel Schweizer

C’est avec cette envie de continuer à tenir le « vivant » pour non programmable, non valorisable, non monnayable, que Michel Schweizer et son entité culturelle ironiquement identifiée comme « LA COMA, centre de profit » posent le cadre de ]domaines[.
En collaboration avec Séverine Garat, chargée de diriger le groupe de recherche-création « Culture commune » dans le cadre du développement des activités de LA COMA, Michel Schweizer convie le public à arpenter durant trois heures dans les locaux du CCN un parcours mêlant installations, projections, expositions, performances, spectacle, comme autant de tentatives d’études et de pratiques critiques organisées dans un temps et un espace donnés.

LA COMA choisit ici de se constituer comme ensemble de personnes et de pratiques d’horizons divers (dans les champs croisés de l’art, de la recherche, du travail social, de l’éducation, du journalisme et de l’action culturelle), pour interroger la notion de « capital humain » soumis aux lois « naturelles » du marché. À quelle « économie du (spectacle) vivant » avons-nous affaire aujourd’hui ? À quelles créations de valeurs celles et ceux qui placent l’Humain au centre de leurs pratiques et de leurs missions, sont-ils aujourd’hui sommés de contribuer exactement ? Au bénéfice de qui et de quoi ?

Projection How to make work-life balance work ? de Nigel Marsh

Australie, vostfr, 2010, 10’
Nigel Marsh dresse l’organisation d’une journée idéale qui concilie le temps passé en famille, le temps pour soi et la productivité, et offre des perspectives exaltantes pour y arriver.

Restitution publique Cheptel de Michel Schweizer

Dans le cadre de sa prochaine création et dans le format de ]domaines[ CAPITAL, Michel Schweizer a souhaité exposer les bases constitutives de son nouveau projet chorégraphique avec le concours de six invités parmi lesquels un groupe de danseurs classiques masculins au seuil d’une transition professionnelle qui marquera leur distance progressive avec l’excellence disciplinaire acquise au cours de leur brève carrière.
6 SCANS ponctueront donc le déroulement de cette soirée. Chaque scan d’une durée de dix minutes environ exposera le résultat de la rencontre entre Michel Schweizer et chacun de ses invités. Les scans seront associés à la proposition artistique de Jeanne Gillard et Nicolas Rivet intitulée Appendices - Entraînement régulier du danseur (CH - 2011). Ce projet s’inspire d’un procédé fréquemment utilisé en périodes de restriction. Il consiste à disposer dans les caves et autres annexes de bâtiments, des vélos mis en mouvement par les citoyens comme source d’alimentation électrique d’un lieu. Or des dispositions écologiques actuelles en matière de consommation d’énergie incitent des institutions de luxe, tel que la chaîne d’hôtel Crowne Plaza, à proposer des mesures similaires à leurs clients en utilisant les aménagements sportifs de l’hôtel. Le labeur et les loisirs sont ainsi associés dans une même activité.

Spectacle chorégraphique Bi-portrait Yves C. de Mickaël Phelippeau

Bi-portrait Yves C. est l’occasion de poser la question de l’altérité sous forme de portraits croisés. Dans ce « duo élargi », Mickaël Phelippeau et Yves Calvet chorégraphe de danse folklorique bretonne partent principalement de la danse round locale du Finistère Nord qui se pratique en cercle et en chant permanent, pour en extraire des situations de partage et des expériences les décalant l’un et l’autre. Dès lors, dans une forme ronde, que représente le centre ? Comment peut-on s’approprier le communautaire dans un duo ? Quelle part de sensible et d’intime peut se dégager dans un travail d’échanges de pratiques ?

Projection Sunflower Seeds de Ai Weiwei

Angleterre, vostfr, 2010, 14’, documentaire
L’œuvre de l’artiste dissident chinois Ai Weiwei est exemplaire par la position politique et sa relation au monde. La vidéo Sunflower Seeds réalisée avec le soutien de la Tate Modern de Londres est la brillante démonstration de l’artiste à user de l’institution et de ses logiques marchandes pour stratégiquement développer une entreprise humaine qui aboutira à la réalisation d’une œuvre à forte valeur symbolique et culturelle.

Exposition et performance Pleasure, Arousal, Dominance de Dorothée Baumann

Suisse, 2011
Depuis janvier 2009, Dorothée Baumann documente la mise en place et le développement du nouveau centre de recherche fondamentale en neurosciences cognitives et affectives, le «Brain and Bevahior Laboratory» (Genève - CH), exclusivement dédié à l’étude du cerveau et du comportement humain. Il en ressort une série photographique et une performance spécialement créée à l’occasion de ce Domaines, en collaboration avec un chercheur associé au BBL, un « natif numérique » et Michel Schweizer. C’est avec la sensation vertigineuse que le spectateur peut se mettre à imaginer ce qui se joue ici et maintenant dans ce laboratoire, comme dispositif de capture de nos subjectivités appelées à servir, dans un futur plus ou moins proche, des applications dont on ignore encore tout.

Reading-Group Une expérience du commun

Avec la participation active de certains membres du groupe de recherche-création « Culture Commune », de certains étudiants de l’Université Bordeaux 3 Master IPCI (Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels), et d’artistes invités dans le cadre de ce Domaines, il s’agira de se prêter à une pratique multiparticipative : la lecture partagée. La mise en perspective de textes issus des sciences humaines et sociales, avec certaines pratiques exposées dans le cadre de Domaines, permettra de se risquer individuellement et collectivement à une approche réflexive et volontairement profane, sur le statut et les enjeux de la création artistique contemporaine aujourd’hui.

]domaines[ est une production du Centre chorégraphique national de Montpellier Languedoc-Roussillon / ces événements sont soutenus par l’ONDA - Office national de diffusion artistique
Avec le soutien de l’Office Artstique de la Région Aquitaine et du service coopération internationale de la Région Aquitaine
Dans le cadre de la saison 2011-2012 de Montpellier Danse